Poser une terrasse sur terrain non stable 1.1Sable

Poser une terrasse sur terrain non stable 1.1Sable

Publié le : 30/05/2014 10:45:00
Catégories : Terrasses

Poser une terrasse en bois composite sur un terrain non stable requiert une structure spécifique : il ne s'agit ici plus de lambourdage standard mais bel et bien de la création d'une véritable ossature bois autoportante (solution la plus courante). Découvrez à travers cet article la pose d'une terrasse sur sol non stable, en sable.

PART I - STRUCTURE

 

Etape 1 : Nivèlement et compactage du terrain (sable)


Une fois les délimitations de la terrasse établies, le surplus de sable a été repoussé sur les côtés au râteau puis la surface destinée à accueillir la terrasse composite a été nivelée et tassée, afin d'être bien plane et compacte. Les amas de sable restants seront répartis uniformément autour de la terrasse lorsque le chantier sera terminé.

niveler le sable

 

Etape 2 : Mise en place de dalles gravillonnées à chaque intersection structure périphérique / traverse

Afin de bien stabiliser la structure sur ce terrain sableux, des dalles gravillonnées ont été disposées à chaque intersection structure périphérique / traverse perpendiculaire, soit tous les 3m, ainsi qu'aux coins de la terrasse.
      

dalles gravillonnees
Côté terrain, des dalles gravillonnées ont été posées sur le sable compacté, à chaque intersection de traverse, afin de garantir la stabilité de la structure.

 

Etape 3 : Pose du géotextile

Très utilisé en bâtiment pour séparer le sol des constructions, le géotextile est un tissu imputrescible et particulièrement résistant qui présente 2 intérêts majeurs dans la pose d'une terrasse sur un sol en sable :

  • Il isole le sol de la terrasse et la protège d'éventuelles pousses de mauvaises herbes et autres végétations
  • Dans le cas de notre chantier, il protège la terrasse du sable et le garde compacte, à l'abri du vent.

Pour le poser, il suffit de dérouler le rouleau sur la longueur et largeur de la surface, et de le découper aux bonnes dimensions à l'aide de ciseaux. Le tout est de s'assurer que la pose est uniforme et ne laisse pas d'espaces découverts. Le feutre doit être bien tendu.
 

pose geotextile

Le feutre géotextile empêche la pousse de mauvaises herbes et stabilise le sable.

 

Etape 4 : Pose de la périphérie de l'ossature bois

La création de l'ossature bois autoportante, débute par l'installation de la structure périphérique en cernant bien l'intégralité de la terrasse.

ossature bois peripherique

Côté mur, l'ossature périphérique est fixée à celui-ci à l'aide de chevilles. Côté terrain, la structure est simplement posée sur des dalles gravillonnées.

Ici la structure périphérique a été fixée aux murs à l'aide de chevilles environ tous les mètres. En l'absence de mur, une pose sur dalle gravillonnée par exemple, sans fixation au sol suffit (cf. étape 2).

Pour un projet massif aux dimensions importantes, il est important de choisir de grosses sections de lambourdes qui seront en mesure de supporter le poids de la terrasse. Ici, pour avoir une grande portée, des sections de dimension standard 46 x 145 mm x 3mètres de long ont été choisies.

Astuce n°1 : En cas d'aboutages, n'hésitez pas à renforcer ceux-ci à l'aide d'une section supplémentaire, comme sur la photo ci-dessous.
 

renforcement des aboutages

Le renforcement de l'aboutage consolide d'autant plus l'ossature bois.

Astuce n°2 : Afin de masquer le contour plastique de la piscine, des traverses ont été posées sous les rebords. Ainsi, les lames de terrasse recouvriront totalement ce contour une fois posées. Une cornière viendra finir proprement la pose.
 

renforcement contour piscine

Renforcer le contour de la piscine permettra de poser les lames directement dessus, masquant ainsi le plastique peu esthétique.

 

Etape 5 : Pose des traverses intermédiaires

   
Une fois la périphérie de la structure installée, des marquages ont été réalisés le long de celle-ci, tous les 3 mètres, afin de préparer la pose des traverses intermédiaires (en fin de longueur, cet écart a été réduit à 1m afin de s'adapter au projet - ne pas dépasser 3m d'entraxes).

pose traverses intermediaires

Les traverses sont fixées bien perpendiculairement à la structure périphérique à l'aide de sabots de charpente et vis inox. Un niveau à bulle, ou la mise en place de cordeaux permet de s'assurer de la planéité du montage.

 

Etape 6 : Pose des lambourdes

Les lambourdes sont posées perpendiculairement aux traverses, tous les 40 cm (vérifiez bien sur la notice d'installation de vos lames qu'il s'agit bien de l'écart entre lambourdes conseillé par le fabricant), à l'aide de sabots de charpente.

Conseil : planifier à l'avance sa structure permet d'avoir le moins de chutes de lames possible lors de la pose. Il est par ailleurs souvent conseillé de poser les lames dans la plus petite longueur (ou comme ici perpendiculairement à la piscine) afin d'éviter les aboutages.


pose des lambourdes
Les lambourdes ont été disposées de façon à installer les lames (représentées par les flèches noires) perpendiculairement à la piscine, dans le sens de la plus petite longueur.

 

L'ossature bois autoportante est prête à accueillir le revêtement composite.

ossature bois autoportante

  

Les articles liés