Lame pleine, lame alvéolaire : quelles différences ?

Lame pleine, lame alvéolaire : quelles différences ?

Publié le : 20/11/2013 00:00:00
Catégories : Bois composite

A l'heure actuelle, beaucoup d'informations, souvent contradictoires, circulent sur les propriétés mécaniques des profilés disponibles sur le marché. Découvrez quelles sont les différences avérées entre lame pleine et lame creuse...

La base de la différenciation : la résine plastique

Ce qui va déterminer le choix entre un profilé alvéolaire et un profilé plein chez un fabricant reste définitivement la résine plastique qu'il va choisir d'utiliser en fonction de ses process de production et de son domaine de maîtrise.

Ainsi, c'est un fait avéré qu'une lame pleine aura pour résine plastique du PE ou du PP, tandis qu'une lame alvéolaire utilisera du PVC. Mais quelles différences entre ces 3 polymères ? Mécanique mon cher Watson :

  • PE, ou Polyéthylène, de la famille des polyoléfines, très utilisé en sacherie
  • PP, ou polypropylène, aussi de la famille des polyoléfines, utilisé dans des matières de type bâches
  • PVC, renommé pour être très utilisé dans le bâtiment et l'équipement de la maison.

Ainsi, ces 3 polymères diffèrent car chacun a été créé pour une utilité bien particulière à la base, bien qu'ils soient tous des composants plastiques.


Pourquoi l'un est-il utilisé pour les lames alvéolaires et les 2 autres pour du creux ?

Pour des raisons très simples : leurs propriétés mécaniques. Ces propriétés expliquent aussi les variations de teneur en bois entre fabricants :
En effet, PE/PP possèdent une très grande fluidité à haute température, qui permet un taux de fibre (= le bois) très important.

Le PE/PP nécessite un plus fort ratio de bois pour assurer sa résistance

Ce grand taux de fibre va lui conférer sa résistance, car le PE/PP, principalement utilisé en sacherie ne possède pas ce critère à la base. La solidité va donc être assurée par l'épaisseur de la lame et la quantité de bois, d'où un ratio important de bois, souvent aux alentours de 60 à 70%. Teneur et profilé qui va lui conférer une ressemblance peut-être plus proche de celle du bois quand on compare 2 lames au premier abord.

Le PVC requière une bonne qualité de bois, mais grâce à sa solidité ne nécessite pas un profilé plein

De son côté, le PVC est un polymère extrêmement résistant (d'où son utilisation dans le bâtiment), mais particulièrement visqueux et donc moins fluide pour le mélange des matières. Il nécessite par ailleurs une certaine qualité d'essence de bois. Grâce à sa haute résistance aux chocs, il a donc besoin de moins de bois (proportion bois inférieure en masse à 55% du PVC), une grosse épaisseur serait donc inutile pour assurer la solidité de ses lames ! D'où son profilé alvéolaire.


Quelle est donc la forme la plus solide ?

Aucune des 2. Comme expliqué précédemment, c'est la teneur en bois et l'épaisseur d'une lame pleine qui va lui conférer sa résistance, tandis que les attributs du PVC garantissent celle de la lame alvéolaire.

Par ailleurs, les 2 types de lames sont soumises aux mêmes exigences de tenue au choc à l'obus dans le cadre de la norme NF 514. On ne peut donc pas parler d'une forme plus résistante que l'autre à qualité égale. De même qu'une lame alvéolaire avec plus de bois que de résine plastique sera de mauvaise qualité, une lame pleine avec trop peu de bois aura des conséquences désastreuses sur la tenue de votre terrasse.

Qu'en est-il des différences d'aspects ?

Ici encore, attention aux idées reçues ! Les lames composites sont composées de fibre naturelle (farine de bois, anas de lin, gange de riz...), qui n'apporte en l'état aucune coloration. Inutile donc de s'attendre au même résultat qu'une lame en bois exotique pour une lame pleine et à une lame pur plastique pour une lame en PVC.

Les 2 sont généralement teintées dans la masse. La finesse du toucher et la profondeur des couleurs tiennent donc de la qualité des process de production du fabricant et surtout des pigments qu'il utilise ! 

A titre d'exemple, le rendu de lames creuses, donc contenant une majorité de PVC : 


Lames Terrasse alvéolaire en composite Optima Plus Moka. Crédits : Océwood®


Lames Clôture alvéolaire en composite Boréale Infinite Sierra. Crédits : Océwood®

... et la résistance à la chaleur ?

Ici, ce sont les évidences mécaniques qui priment : de par sa forme et sa densité, une lame pleine va canaliser la chaleur et mettre du temps à revenir à une température normale. Une lame alvéolaire quant à elle  a, par sa forme, moins d'inertie thermique. Elle garde donc moins longtemps la chaleur, au même titre qu'un œuf dur va mettre plus de temps à refroidir qu'une coquille vide.

Côté inflammabilité, le PVC est naturellement auto extinguible, mais la plupart des fabricants de lames pleines ajoutent un adjuvant antifeu.

>>> Découvrez les tests de résistance à l'eau bouillante de la norme NF 514

>>> Une trace de brûlure sur votre lame composite Océwood® ? Voici un tuto pour la faire disparaître....

Conclusions

Au final, vous l'aurez compris, peu importe le profilé d'une lame en bois composite. Lame pleine ou lame alvéolaire, chacune possède ses caractéristiques censées mener à un produit de même résistance, à qualité égale bien entendu.

Nous vous conseillons ainsi de baser votre choix sur la qualité du produit et de ses composants, et bien sûr sur vos goûts personnels. Coloris, finitions, toucher... le bois composite offre une multitude de possibilités esthétiques pour répondre à vos envies.

Echantillons, brochures et showrooms vous aideront dans votre choix. Côté qualité, n'hésitez pas à vous renseigner sur les tests que subissent les produits et les règlementations (Reach notamment) qu'ils respectent !

PE PP PVC
Densité 0.95 0.90 De 1.4 à 1.5
Module élasticité en traction (Norme NFT51-034) De 0.5 à 1.1 Gpa De 0.7 à 1.5 Gpa 3.5 Gpa
Module de flexion (Norme ISO 178) 1.25 Gpa De 0.5 à 1.4 Gpa De 2.2 à 3.5 Gpa
Dureté Shore D (Norme T51-109) 70 65 80
Coefficient dilatation thermique (NFT 51-221) en 10-5 K-1 De 12 à 18 11 De 5 à 8
Inflammabilité Continue avec ou sans flamme Continue avec ou sans flamme

Arrêt immédiat sans flamme

Applications Sacherie, bâches, Réservoirs carburant Emballage alimentaire, Pare-choc automobile

Profilés de bâtiment

Canalisation
Qualités reconnues

Perméabilité à l'eau

Résistance aux chocs

Résistance aux chocs

Et aux agents chimiques
Résistance au vieillissement & conditions climatiques
Résistance aux chocs,
Inocuité

Points de vigilance :

Pour connaitre les points de vigilance lors de la sélection d'une lame, consultez notre article "6 critères pour choisir un bois composite de qualité".

Crédits Photos : Océwood

Les articles liés